La belle bleue

 » Un petit régal … Théâtre d’ombre et de lumière, théâtre d’objet et de mimes, théâtre à mis chemin entre le « Il était une fois » d’Andersen et le « Gloups ! » de Tex Avery, La belle bleue est un plaidoyer pour le développement durable, sans galvauder ce terme peut être trop mis à toutes les sauces aujourd’hui. Là on s’adresse aux cœurs les plus jeunes pour aborder les maux de la Terre. […] C’est poétique, beau et dur à la fois « . Bruno Jeoffroy – Courrier de l’Ouest – 4 Novembre 2007

 » Sur scène, deux comédiens (Katina Loucmidis et Sylvain Wallez) se rencontrent dans un environnement musical et sonore de Xavier Pourcher. La mise en scène, signée de Magali Jaron, est limpide pour les jeunes spectateurs. « Nous ne nous posons pas en professionnels de l’environnement, explique l’auteur, Katina Loucmidis. Nous voulions éviter l’écueil de la culpabilité en restant dans un univers poétique.  » Nathalie Maire – Métropole – Février Mars 2008